Nova pas net

nova n'est pas là mais nous si
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 la détumescence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zouille
Sympa tisant
avatar

Nombre de messages : 5486
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: la détumescence   Mer 2 Mar - 17:37

bounce
tiens ça va vous calmer un peu la gonflette que vous n'avez souvent même pas extatique
Revenir en haut Aller en bas
Yves Ocean
Dieu fait con d'ailleurs
avatar

Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: la détumescence   Mer 2 Mar - 17:46

Je n'ai absolument aucune idée de ce que ça peut être...

Un genre de reprise de volée en pleine lucarne peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
zouille
Sympa tisant
avatar

Nombre de messages : 5486
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: Re: la détumescence   Mer 2 Mar - 18:00

un peine à jouir en surface de réparation
Revenir en haut Aller en bas
Yves Ocean
Dieu fait con d'ailleurs
avatar

Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: la détumescence   Mer 2 Mar - 18:04

zouille a écrit:
un peine à jouir en surface de réparation

En 4-4-2 ou en 4-2-3-1 ?
Revenir en haut Aller en bas
zouille
Sympa tisant
avatar

Nombre de messages : 5486
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: Re: la détumescence   Mer 2 Mar - 18:10

en BBRT mon chéri, en BBRT
Revenir en haut Aller en bas
Yves Ocean
Dieu fait con d'ailleurs
avatar

Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: la détumescence   Mer 2 Mar - 18:39

study

ok

mmm

study

Oui je vois.

Le diagnostic parait clair. Si vous nous montriez un peu plus vos nichons, y aurait moins de problème de ce genre. Voilà tout.

Mais bon, je dis ça, je dis rien.

Mais quand même.



study
Revenir en haut Aller en bas
Endemic

avatar

Nombre de messages : 1110
Age : 39
Localisation : ici et la
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: Re: la détumescence   Mer 2 Mar - 20:13

C'est en rapport a l augmentation du prix de l essence ?
Revenir en haut Aller en bas
Orteil

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: la détumescence   Mer 2 Mar - 20:23


- Oh, Manu... Détumescent?
- ... Pourquoi faire?
- Ben euh... C'est ton Destin!
Revenir en haut Aller en bas
sardi

avatar

Nombre de messages : 1729
Localisation : face à la mer, face à la terre..
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Re: la détumescence   Mer 2 Mar - 20:25

Orteil a écrit:

- Oh, Manu... Détumescent?
- ... Pourquoi faire?
- Ben euh... C'est ton Destin!

Revenir en haut Aller en bas
zouille
Sympa tisant
avatar

Nombre de messages : 5486
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: Re: la détumescence   Mer 2 Mar - 21:39

Orteil se fourre régulièrement dans des entrées obscures et après il gueule
Revenir en haut Aller en bas
salmo

avatar

Nombre de messages : 899
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: la détumescence   Jeu 3 Mar - 21:14

...

Le pendu bandait si fort que, rouges de honte,
Les pleureuses en décrochant sa rigide dépouille
Ne rêvaient déjà plus que de bites et de couilles
Craignant la détumescence de ce corps de fonte


...
Revenir en haut Aller en bas
Mega Tron Man

avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 25
Localisation : blop
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: la détumescence   Jeu 3 Mar - 21:15

c'est pas mal l'effet mirroir avec Honte et Fonte, très hip-hop
Revenir en haut Aller en bas
salmo

avatar

Nombre de messages : 899
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: la détumescence   Jeu 3 Mar - 21:19

Merci jeune homme... bounce
Revenir en haut Aller en bas
zouille
Sympa tisant
avatar

Nombre de messages : 5486
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: Re: la détumescence   Ven 4 Mar - 12:35

salmo a écrit:
...

Le pendu bandait si fort que, rouges de honte,
Les pleureuses en décrochant sa rigide dépouille
Ne rêvaient déjà plus que de bites et de couilles
Craignant la détumescence de ce corps de fonte


...

je me doutais bien que tu viendrais avec un bouquet de mandragores pour répondre à mon appel la forée
Revenir en haut Aller en bas
salmo

avatar

Nombre de messages : 899
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: la détumescence   Ven 4 Mar - 14:14

zouille a écrit:
je me doutais bien que tu viendrais avec un bouquet de mandragores pour répondre à mon appel la forée
Désolé, je ne livre pas le bouquet... juste la semence... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
gratosse
Grosse Tare
Grosse Tare
avatar

Nombre de messages : 2302
Age : 24
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Re: la détumescence   Sam 5 Mar - 17:01

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wat.tv/gratosse
zouille
Sympa tisant
avatar

Nombre de messages : 5486
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: Re: la détumescence   Ven 3 Juin - 12:14

j'y pensais ce matin en pénétrant dans mon antre, ma belle plante était rabougrie... achevée par ces journées sans humidité, saturée d'un air vicié
alors je la pris, lui caressai les tiges ramollies, observant ses bourgeons recroquevillés, me demandant si la prendre en main sous un filet d'eau fraiche lui retendrait les fibres, gorgées à nouveau d'une sève vaillante, stimulante, orgueilleuse, ce celle qui redresse les tords et fait relever le chef à s'en tendre le cou où l'insecte vorace viendrait à nouveau s'abreuver à la jugulaire saillante et palpitante.
Revenir en haut Aller en bas
MonsieurX

avatar

Nombre de messages : 2665
Localisation : 17 ans et demi
Date d'inscription : 29/05/2011

MessageSujet: Re: la détumescence   Ven 3 Juin - 12:18

zouille a écrit:
j'y pensais ce matin en pénétrant dans mon antre, ma belle plante était rabougrie... achevée par ces journées sans humidité, saturée d'un air vicié
alors je la pris, lui caressai les tiges ramollies, observant ses bourgeons recroquevillés, me demandant si la prendre en main sous un filet d'eau fraiche lui retendrait les fibres, gorgées à nouveau d'une sève vaillante, stimulante, orgueilleuse, ce celle qui redresse les tords et fait relever le chef à s'en tendre le cou où l'insecte vorace viendrait à nouveau s'abreuver à la jugulaire saillante et palpitante.

la misère ??
Revenir en haut Aller en bas
flier

avatar

Nombre de messages : 620
Age : 36
Localisation : everywhere
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: la détumescence   Ven 3 Juin - 12:20

rrrrôôôôôôôhhhhhhhh c'est très mignon ça

il fallait que je mette un post comme ça un jour au moins une fois avant d'éclipser

plutôt mignon aussi ce qui suis

pratique de poster partout...

pirat


Dernière édition par flier le Ven 3 Juin - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
flier

avatar

Nombre de messages : 620
Age : 36
Localisation : everywhere
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: la détumescence   Ven 3 Juin - 12:53

Conservant d'autres amitiés, je me rendis compte que mes paroles volaient au quatre vents et qu'il serait vain de les rattrapper. Pourtant, j'aimais d'amour inconditionnel les ricochets provoqués par les mal-mènants de mes réflexions... Je me rends alors à l'évidence, je ne serai pas un warrior.
Me rendant aussi sur de belles esplanades, où le soleil riche ses comparses et où les femmes s'irisent de bleu, vert et même de jaunes bulbes s'enflamment dignement dans la compétition effreinée, où le beau côtoie l'amer et le joli espère de la compagnie, j'errais soudain comme dans un crépuscule où la lumière se fait toujours un peu plus torride, dans une grotte où le miroir engage la reconnaissance et l'appréhension de son être.
Dépliant les pétales d'une rose meurtrie par son si bel apanage, assassinée par la convoitise qu'elle inspirait chez ses homologues, je m'aperçus qu'elle me parlait et aussi incroyable que cela puisse paraître je me mis à lui parler aussi en des termes que nous seuls puissions comprendre : de son coeur émanait une volute de fumée dont j'exauçais le terme en traduisant sa portée.
Suis-je fou... j'ai bien peur que la folie ne soit appréciable qu'individuellement et non collectivement, m'a-t-elle confié. Réprimant l'idée d'une possible déraison à discuter avec une plante, aussi splendide soit-elle, j'essayais de communiquer en lui lâchant quelques râles à peine déshinibés espèrant qu'elle me reçoive...
Mais non rien... il lui fallait autre chose venant de moi, me semblait-il... Je m'engageais alors à trouver un terrain d'entente. Serait-elle attirer par un peu de liquide venant de moi...

Je marque une pause pour prévenir les esprits sensibles d'un possible engouffrement et enlisement à partir de maintenant.

A peine, ai-je commencé à me dénuder qu'elle s'exprime par les biais d'autres herbes tout autour de moi - et moi qu'étais persuadé que tout était lié, YESSSSS c'est réel - et je perçus à ce moment-là que j'étais entouré par une multitude de fleurs aux couleurs exotiques toutes arborant le fier étandard de la rose. Elles m'expliquaient qu'il était inutile d'essayer de communiquer ou de chercher une façon de le faire, il suffit d'aimer la plante pour qu'elle s'ouvre à toi...
Interloqué par de tels propos, convaincu que j'aimais plus que tout au monde cette rose, je m'interrogeais alors sur l'amour que je dégageais vraiment : en une fraction de seconde, je réalisai que j'étais en passe de comprendre que l'esprit et le coeur ne sont pas liés au sens de la relecture mais liés naturellement par le même sentiment qui unit tous les êtres vivants, j'ai nommé l'amour.

Nouvelle pause pour ceux dont le ventre est désormais empli de bonne chair.(celles bien entendu)

Je me trouvais pas vraiment à mon aise de parcourir tant de chemin au côté de fleurs aussi narcissiques qu'exhaustives et pourtant je désirais en savoir encore un peu sur ce sentiment qui m'était étrangement peu familier et néanmoins tant usité dans mes cheminements. Une fleur venant à éclore m'aperçut et soudain m'interpela par sa superbe... Et si le sentiment amoureux résidait simplement dans notre faculté à nous éprendre d'un rien sans compliquer le tout... Tout de suite, d'autres étamines se mirent à voler autour de moi comme pour m'envelopper dans leurs univers en laissant le mien s'oublier un peu. Elles étaient toutes prêtes à se délecter de ma présence ectoplasmique et en même temps à essayer de me faire perdre pied. Un jeu où tout le monde s'accordera à dire qu'il est inutile de lutter : alors je me laisse prendre et pars avec elles à la recherche de mes sens, à la conquête de cette planète en admettant qu'elles veuillent y participer dans un but non lucratif... drunken

S'accordant un moment, on réussit toujours à se dédouaner du temps mais reste la parfois douloureuse réalité où le temps qui passe rattrapera à un moment donné les années perdues et éperdument amoureuses.


Dernière édition par flier le Ven 3 Juin - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
flier

avatar

Nombre de messages : 620
Age : 36
Localisation : everywhere
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: la détumescence   Ven 3 Juin - 13:06

zouille a écrit:
j'y pensais ce matin en pénétrant dans mon antre, ma belle plante était rabougrie... achevée par ces journées sans humidité, saturée d'un air vicié
alors je la pris, lui caressai les tiges ramollies, observant ses bourgeons recroquevillés, me demandant si la prendre en main sous un filet d'eau fraiche lui retendrait les fibres, gorgées à nouveau d'une sève vaillante, stimulante, orgueilleuse, ce celle qui redresse les tords et fait relever le chef à s'en tendre le cou où l'insecte vorace viendrait à nouveau s'abreuver à la jugulaire saillante et palpitante.

la jugulaire c'est bien vers l'endroit que tu visais avec tes tendres allusions ou bien je dois faire sortir les envies sexuelles de mon crâne sous peine d'émasculation?

sors de ce corps, vole flier

dis moi si t'aimes que je continue pas à m'éventer dans la forêt.

si t'y comprends rien fais le savoir je pense pouvoir faire des efforts
Revenir en haut Aller en bas
flier

avatar

Nombre de messages : 620
Age : 36
Localisation : everywhere
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: la détumescence   Ven 3 Juin - 18:23

flier a écrit:
zouille a écrit:
j'y pensais ce matin en pénétrant dans mon antre, ma belle plante était rabougrie... achevée par ces journées sans humidité, saturée d'un air vicié
alors je la pris, lui caressai les tiges ramollies, observant ses bourgeons recroquevillés, me demandant si la prendre en main sous un filet d'eau fraiche lui retendrait les fibres, gorgées à nouveau d'une sève vaillante, stimulante, orgueilleuse, ce celle qui redresse les tords et fait relever le chef à s'en tendre le cou où l'insecte vorace viendrait à nouveau s'abreuver à la jugulaire saillante et palpitante.

la jugulaire c'est bien vers l'endroit que tu visais avec tes tendres allusions ou bien je dois faire sortir les envies sexuelles de mon crâne sous peine d'émasculation?

sors de ce corps, vole flier

dis moi si t'aimes que je continue pas à m'éventer dans la forêt.

si t'y comprends rien fais le savoir je pense pouvoir faire des efforts

je voulais réellement parler de tes efforts à toi, poursuivons :

Le colibri se mit à battre des ailes au premier chant du coq et il en résulta le chant de toute la nature environnante : les rossignols se firent joyeux, les coucous, voyant leurs homologues surexcités, s'envolèrent pour effrayer les prédateurs, les fleurs embellirent d'un surnom leur pistilles et les ratons-laveurs, petits et autres portées, décidèrent d'entonner leur premier chant de labeur...
D'un clignement d'oeil, je sus aussitôt qu'il me fallait agir : une forêt en telle effervescence me faisait penser à des jours heureux où ma fibre cotoyait La fibre et où le coyote finissait par se taire. Je m'enfonçais un peu plus dans cet étrange mélo tandis que mes amis festoyaient d'une proie savamment préparée. La victime, et je le sus seulement à quelques mètres du drame, n'était autre que Sir Philippe De Rosewald, bien connu des soirées mondaines et apéro géant. Toute la nature s'était mise en alerte pour arrêter ce type titubant au sortir de sa nuit cauchemardesque et se préparant à éructer son envie de pisser sur un pauvre et tendre brin d'herbe se trouvant à proximité.
Qu'eut-il fait de mal si ce n'est que d'emplir un peu plus sa terre de déjections animales nauséabondes... et pourtant sa terre s'apprêtait à le chasser et lui donner une leçon qu'il n'était pas prêt d'oublier.

Je m'approchais un peu plus du quidam jusqu'à sentir son haleine enivrée de veille et ressentir sa chaleur moite et puante jusque dans son échine. Merde, je crois qu'il m'a senti lui aussi. Je m'éloigne petit à petit du lieu de l'hérésie alors que le bougre commence à se mouvoir maladroitement. Je n'hésite pas une seconde, j'abonde vers lui et alors même que j'allais lui asséner un coup dans l'omoplate gauche, je ressentis une gêne au niveau de mes jambes et m'aperçus choqué qu'une horde d'insectes s'abattaient sur lui en lui infligeant des dégâts considérables comme un nuage de sauterelles emportant tout avec elles.
A peine une minute après, il était livide, débarassé de ses assaillants et changé de par la nature du combat : il en pouvait plus...

Je décidai alors de l'achever sur un coup de tête et de la voir rouler comme les rollings stone fit éclore en moi une espèce de compassion de terminologie : je partais en quête d'achever tous ces trou du cul avec ma baïllonette afin de débarasser la terre de sombres créatures...

A suivre dans l'épisode 5 de la saison 8
Revenir en haut Aller en bas
flier

avatar

Nombre de messages : 620
Age : 36
Localisation : everywhere
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: la détumescence   Mer 13 Juil - 15:49

je scrutais l'horizon tourné vers les plaines venteuses et dévastées, espèrant rencontrer du regard bon nombre de mes poursuivants. J'essayais alors de les apercevoir mais certains s'étaient déjà cachés derrière le rift de san pedro... J'entrepris d'en débusquer quelques uns que j'avais vu tourné un peu plus tôt en direction du ranch esperita, un des plus gros de la région avec pas moins de cinquante mille têtes de bétail prêtes pour être vendues.

Alors que ma vue baissait et que j'apercevais les derniers des frères splitt s'engager dans le couloir dangereux des canyons chevauchés, je redescendais le chemin que j'avais emprunté au hasard d'une route condamnée et pris la route du ranch comptant bien nettoyer la terre de ces quelques vermines...

A peine arrivé sur la grande plaine que j'entends des coups de feu retentir dans toute la vallée des cris oppressés, puis plus rien... le grand vide intersidérale... j'ose juste remettre mon canasson en route et raser les bords du canyon.

J'ai maintenant l'impression qu'on va me tendre une embuscade ou qu'ils vont débouler juste devant moi sans que ma winchester ne puisse s'exprimer de quelque façon que ce soit.
En fait non... J'arrive au ranch d'où s'échappe une odeur âcre et sulfureuse alors je sors mon calibre fonce sur le premier que je rencontre et le plombe. L'alarme est donnée, les chiens lâchés et toujours à fond sur les oreilles du canasson, je pars m'attaquer à ceux dont les éperons brillent et je remarque ces détails sur un cheval laissé à l'abandon. Je rue sur son occupant, lui infligeant un coup à la tête en tombant de cheval et pénètre dans le saloon où règne une atmosphère de feu.

Au moment où je rentre dans la pièce, deux types me bloque l'entrée et deux autres me jaugent de leur colt. Une seule chose à faire : tirer dans le tas en espèrant qu'ils soient assez bourrés pour viser leurs acolytes... J'en ai tué déjà deux et ai écopé d'une balle dans le bras, je recharge et les enchaîne jusque le plus méchant s'en aille et que je finisse de toute façon par le tuer...

J'espère n'avoir tué personne et n'avoir fait comater que yo
Revenir en haut Aller en bas
gratosse
Grosse Tare
Grosse Tare
avatar

Nombre de messages : 2302
Age : 24
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Re: la détumescence   Jeu 14 Juil - 19:13

Dette hum essence, c'est le coup de pompe dans la montée.
T'as beau appuyer sur le pistolet
pas une goutte sans payer.
J'éteins mon briquet
plus les moyens de s'immoler
et s'immoler c'est un bon truc pour vous faire marcher.

Pourquoi dit on Sarah bande*?

*Danse lente et noble, de coupe binaire avec reprise, à trois temps sans levée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wat.tv/gratosse
salmo

avatar

Nombre de messages : 899
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: la détumescence   Jeu 14 Juil - 20:25

Les flammes ne s'immolent que pour le plaisir du mal...
Revenir en haut Aller en bas
zouille
Sympa tisant
avatar

Nombre de messages : 5486
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: Re: la détumescence   Ven 15 Juil - 12:54

ta chandelle est morte hein? va dans la cuisine y'a NIque-Mo qui bat le briquet

et d'abord allez trop loin avec certain sujet ça fait rendre
Revenir en haut Aller en bas
gratosse
Grosse Tare
Grosse Tare
avatar

Nombre de messages : 2302
Age : 24
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Re: la détumescence   Ven 15 Juil - 18:42

C'est pas avec des détumescences (à ne pas confondre avec des dépasse-partout)
qu'on risque de rendre...


C'est quoi l'inverse de gorges profondes? albino
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wat.tv/gratosse
salmo

avatar

Nombre de messages : 899
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: la détumescence   Ven 15 Juil - 20:34

Z'êtes pas drôles...
Vous m'faîtes détumer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la détumescence   

Revenir en haut Aller en bas
 
la détumescence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nova pas net :: J'ai envie de dire-
Sauter vers: